Ce qu’il faut savoir pour coudre un tissu élastique

Le tissu élastique est souvent la bête noire des couturières et couturiers débutants !
En effet, il n’est pas facile à coudre et requiert quelques connaissances avant de s’y attaquer.
Pas de panique cela dit, Tilli vous explique tout !

Legging rose fluo
Source: Pinterest

Les tissus élastiques

Les tissus élastiques sont des tissus maille qui sont, par définition, extensibles.

Parmi les plus connus,
le jersey, le tissu par excellence de vos t-shirts, possède plus ou moins d’élasticité qu’il soit fait de coton, de viscose, d’élasthanne, …

Également
le lycra, que l’on retrouve sur les maillots de bain ou certains vêtements de sport.

Il existe différents pourcentages d’élasticité de tissu, de 5 à 500% ! Par ailleurs, ces tissus peuvent être extensibles dans deux sens ou dans quatre sens.

Pour la réalisation de pantalons, maillot de bain ou legging de sport,
préférez une élasticité comprise entre 15 et 30%. Votre vêtement sera ainsi confortable, souple et résistant.

Préparez votre tissu élastique à la couture

Avant toute chose, lavez votre tissu en prenant soin de choisir un mode de lavage adapté (souvent 30°). Repassez votre tissu.

Repérez ensuite le droit fil de votre tissu. En fonction du tissu que vous avez choisi, comme le jersey par exemple, il ne sera pas possible de couper dans le droit fil. Les tissus de maille sont généralement plus extensibles sur la largeur que la hauteur. Placez donc votre tissu dans le bon sens avant la découpe.

Enfin, utilisez
des épingles ultra fines, des ciseaux bien aiguisés et une craie à roulette qui évitera d’étirer le tissu lors du traçage.

Maillot de bain noir une pièce
Source: Sézane x Ysé
Tenue de yoga composée d’un legging et d’un crop top
Source: Pinterest

Coudre un tissu élastique

On ne va pas se mentir, la surjeteuse est la machine de prédilection pour coudre les tissus élastiques.

Cependant, elle n’est pas obligatoire et
une machine à coudre fera également l’affaire à condition de prendre quelques précautions :

- Utilisez
des aiguilles « spécial stretch » et dont la taille est adaptée à votre tissu. Par exemple, pour des tissus fins, privilégiez une aiguille de taille 70 ou 80. Et pour les tissus plus épais, taille 80-90.

- Choisissez
un fil synthétique, en polyester ou polycoton, avec une épaisseur fine.

- Utilisez les
points zigzags ou stretch/élastiques, et choisissez les plus ou moins larges, qu’il s’agisse d’un assemblage classique, de surfilage, de surpiqûres ou d’ourlets.

En fonction de votre machine,
vous réglerez la tension du fil, la pression du pied-presseur et éventuellement l’entraînement de votre tissu.

Enfin, comme pour les autres tissus, vous ferez
des points d’arrêt au début et à la fin de vos coutures et vous laisserez glisser le tissu sous votre machine, sans le tirer, ni à l’avant, ni à l’arrière.

C’est à vous de jouer à présent !
Laissez libre cours à votre imagination et créez legging, maillot de bain et t-shirt à l’infini !
Cet article a été écrit avec plein de bonnes intentions pour nos clients grâce à Chloé

Pas le temps de vous mettre à la couture ?

On vous envoie un couturier :
Checkchez vous
Checkqui vous conseille et vous aide à recycler et personnaliser votre dressing
Checkréalise les tranformations dans son atelier
Checket livre le vêtement après transformations chez vous